18 de marzo de 2020

Confinement des observations

Alors qu’après de nombreuses promenades en forêt j’arrivais à près de 600 observations avec 340 espèces répertoriées dont 215 en Haute-Savoie, et que le printemps explosait depuis quelques jours, l’épidémie due au coronavirus Covid-19 nous a contraint à partir du 17 mars 2020 à des mesures de confinement qui nous empêcheront, au moins pour deux semaines, de nous éloigner de notre domicile. Il faudra donc se rabattre - par chance - sur le jardin et les alentours immédiats - lors des sorties autorisées - pour continuer les observations journalières. L’occasion d’étudier les différentes variétés de violettes dans la pelouse, la diversité des lichens sur l’écorce du cerisier ou de guetter ce qui permettra de classifier les différents brins d’herbes à mesure de leur croissance.

Anotado en marzo 18, miércoles 16:30 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

27 de febrero de 2020

Au pays des Sorgues du Comtat

Changement de décor pour les vacances de février. Promenades sur les berges de la Sorgue entre Bédarrides et Entraigues, dans l’île de l’Oiselay et aux sources de Fontaine de Vaucluse. Belles floraisons de barlies géantes parmi les violettes, les ficaires et les arums.

Anotado en febrero 27, jueves 17:37 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

22 de febrero de 2020

Floraisons, pollens, printemps et réchauffement

Le 20 février, le rouge est apparu sur la carte de vigilance du Réseau National de Surveillance Aérobiologique, cantonné pour l’instant aux pollens de cyprès dans le sud et d’aulne dans l’est de la France.
Au jardin, les premiers crocus ont éclos le 21 février alors que l’an passé ils avaient attendu le 02 mars, et en 2017 le 10 mars. Idem pour la scille à deux feuilles, fleurie aussi ce 21 février contre le 5 mars en 2019.
Le 23 février, les températures atteignent 18°C à Annecy : le printemps semble là avec un mois d’avance.

Anotado en febrero 22, sábado 23:14 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

19 de febrero de 2020

250e observation

Les ballades du côté de Bluffy dimanche et à Poisy aujourd'hui et me voilà à 250 observations. Au jardin les violettes sont déjà en fleurs.

Anotado en febrero 19, miércoles 23:02 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

13 de febrero de 2020

Guarrigues de la Drôme

Un petit tour dans les collines de la Drôme provençale nous permet l'observation d'une douzaine d'espèces caractéristiques de garrigues méditerranéennes : pin, buis, genévrier, thym ... et d'atteindre trois nombres ronds aux compteurs : 190 observations, 160 espèces et 50 identificateurs.

Anotado en febrero 13, jueves 15:49 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

12 de febrero de 2020

Réserve naturelle du Roc de Chère

Dimanche, ballade à la réserve naturelle du Roc de Chère, entre Menthon et Talloires. Nombreuses observations de fougères, de mousses et de lichens. Au 11 février, nous avons dépassé les 150 espèces botaniques observées en France depuis le 1er janvier.

Anotado en febrero 12, miércoles 03:14 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

28 de enero de 2020

Arbres du monde aux jardins de l'Europe

Ce matin je suis allé aux jardins de l’Europe à Annecy observer quelques uns des 230 grands arbres qui peuplent ce parc. Avec un ciel couvert, la lumière n’était pas excellente et en cette saison la plupart des arbres ont perdu leurs feuilles. Mais quelques individus peuvent mériter notre attention même en hiver. Il s’agit bien sûr d’espèces introduites ; les plus grands ligneux remontent à l’installation du jardin en 1864 et ont donc plus de 150 ans. L’identification en l’absence de feuillage est facilitée par les cartels apposés sur les troncs. Nous avons relevé ce matin, un cyprès de Louisiane, un épicéa du Colorado, un pin de Corse et un bouleau de l’Himalaya. Il me faudra y retourner pour poursuivre le voyage et retrouver la seule espèce sud-américaine du parc : un faux-hêtre de Magellan, Nothofagus antarctica.

Anotado en enero 28, martes 15:40 por alainc alainc | 3 observaciones | 0 comentarios | Deja un comentario

27 de enero de 2020

Pourquoi renoncer à identifier les ronces ?

Certaines familles botaniques sont plus difficiles à identifier au niveau de l'espèce que d'autres. Les champignons, les lichens ou les graminées font partie de celles-là. Mais des espèces très communes de plantes à fleurs peuvent aussi présenter ce genre de difficultés. Les ronces françaises en sont un bon exemple avec plus d'un millier d'espèces et aucune clé de classification à jour.
https://www.tela-botanica.org/wp-content/uploads/2017/09/clerubus.pdf?langue=fr
En termes de classification, le problème est le même pour les alchemilles ou les pissenlits, car "biologiquement parlant, les taxons apomictiques ... se comportent tous comme des espèces au niveau de la reproduction ... qui est asexuée."

Anotado en enero 27, lunes 08:45 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

20 de enero de 2020

Flore 74 : déjà 100 observations en 2020

Petit tour aux marais de Poisy ce matin. Malgré la glace, quelques espèces observées permettent d'atteindre les 100 observations sur le projet Flore 74.

Anotado en enero 20, lunes 12:59 por alainc alainc | 0 comentarios | Deja un comentario

18 de enero de 2020

Projet Flore 74

Les observations vont bon train. L’application est facile et rapide d’utilisation. Il faut dire aussi que ce mois de janvier est clément et ensoleillé. Je n’ai jamais vu d’herbe aussi verte et autant de fleurs en un début d’hiver. Aujourd'hui on pouvait bien voir dans les haies, à côté des chatons, les fleurs femelles des noisetiers. En plus de mes observations, j’ai démarré le projet d’illustrer la flore de la Haute-Savoie. Les filtres que j’ai mis en place sont : des observations de 2020, limitées à la botanique (règnes Plantae et Fungi), sur le territoire du département. Personnellement j’en suis à 65 espèces, le projet à 92 observations et 78 espèces grâce aux contributions de 8 autres observateurs. Je pense qu’avec le printemps puis les fleurs d’alpage cet été, les champignons à l’automne, cela va donner un beau panorama de la biodiversité végétale de cette partie des Alpes.

Anotado en enero 18, sábado 23:20 por alainc alainc | 1 observaciones | 0 comentarios | Deja un comentario

Archivos